Dimanche 5 décembre 7 05 /12 /Déc 00:00

Voilà bien une semaine qu'aucun nouvel article n’est apparu dans mon blog. Ou est passée ma muse philosophique. Et bien je suis en train de la chercher au fin fond du cosmos, là où les pulsars et autres étoiles à neutrons, me rappellent de leur battement que le temps passe (14 milliards d'années), mais aussi me questionnent sur notre origine et sur l'extravagance de notre condition. Hubert Reeves m'a rappelé à l'ordre: souviens-toi que tes pieds foulent l'une des planètes gravitant autour d'une des centaines de milliards de milliards d'étoiles de notre univers (peut-être y en a-t-il un infinité), et qu'il est fort probable qu'à force de déployer ses possibles, le "hasard" se soit donné l'occasion de créer qulequepart un lieu ou la vie telle que nous la connaissons se développe en toute autonomie, sans notre assentiment. Qu'est-ce à dire ? Cela veut dire que le développement des techniques et de la science nous donnent aujourd'hui l'occasion de supposer que notre conscience de ces faits était déjà contenue en puissance dans la grande purée originelle de l'univers primitif. Le plus amusant est tout de même de se rendre compte que jusqu'à preuve du contraire, nous pouvons encore penser que nous sommes les seuls êtres conscients de notre univers. En effet, bien que ce dernier soit peut-être d'une étendue infinie, et que par conséquent il a le le loisir de tester une infinité de combinaisons de distances de températures, de mélanges gazeux, etc., il se peut que nous soyons comme PI au sein de l'infinité des nombres réels, c'est à dire la seule singularité vérifiant une certaine condition (pour Pi d'être le rapport entre l'aire et le carré du rayon d'un cercle). Toutefois, le mystère reste entier et l'étonnement infini. Il n'est pas nécessaire de chercher les miracles dans les livres saints ou les romans de science-fiction, levons les yeux, l'infini est tout de suite là, prêt à réduire en miette nos petites angoisses d'individus, nos velléités de guerre et notre peur de la mort.


M.S


Un lien en lien avec les questions abordées ci-dessus

Ecoutez ce que Hubert Reeves nous raconte

Ecoutez ce que Hubert Reeves nous raconte

(nécessite Real Player)

Par Martin Seller - Publié dans : Textes
Ecrire un commentaire - Voir les 1 commentaires
Retour à l'accueil

Catégories

Coup d'oeil

FLUX

  • Flux RSS des articles
Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus - Articles les plus commentés