Croire / Willard van Orman Quine, Two dogmas of empiricism

Publié le par Martin Seller

Trois mois plus tard, même terrasse, étage supérieur, comme pour prendre du recul, le chant du muezzin me donne le point de départ d'un dernier paragraphe:


Je témoigne qu'il n'y a qu'un seul Dieu et que Mohamed est son (dernier) prophète. J'ai su concilier jusqu'à présent ce point de départ et mes pérégrinations intellectuelles, cette phrase et mon faire, cette femme et cet homme.

Qu'est-ce qu'au fond une croyance ? La raison d'un pari ? La cause d'actions observables? Ou bien, est-ce quelque chose de foncièrement hétérogène à la raison et à l'action ?


Un Dieu à défaut d'une ribanbelle de divinités ? Le dernier Prophète à défaut d'une foule de prosélytes ? Que signifie ?


En l'état de mes préoccupations, en l'état de mon champ de vision, rien ne m'est plus étranger que la lame qui tranchera ces questions...


Dans quelles conditions une croyance se révèle-t-elle cruciale ? "Je crois en moi", dit-on. Est-ce là quelque chose d'observable ou est-ce quelque chose qui s'éprouve, qui se révèle à soi-même comme condition et pierre de touche de la réussite et de l'échec ?


Certes une croyance est le corrélat d'une certaine représentation du monde, d'un engagement ontologique, mais ce n'est pas ça que l'on se dit lorsque l'on pense :"Je crois en moi"; non, on veut simplement se soustraire à un certain type de déterminisme, on veut par là se rendre l'auteur irremplaçable de possibles, on met le monde face à soi et "à nous deux !".


A vrai dire, n'importe quelle croyance fait l'affaire si elle rend possible la liberté. Des problèmes apparaissent quand on lui demande de se concilier avec la multitude des autres croyances, quand on lui demande de rendre des comptes...

Alors quoi ? A quoi crois-je ?


Je crois que cette terrasse rend l'écriture possible. Heureusement c'est idiot et personne ne cherchera à me contredire. De la même façon je crois possible de concilier multitude et unicité tant que mes actions ne me réfutent pas. A la différence des sciences, la croyance ne prend pas la cohérence comme point de départ, mais comme un éventuel point d'arrivée.

Jamma el Fna, tu me dis de m'arrêter, mais personne ne t’entend, car chacun entends ce que Bon lui semble.

M.S.

 


 Des liens en rapport avec les questions évoquées ci-dessus.


Willard van Orman Quine, Two dogmas of empiricism

Willard van Orman Quine, Two dogmas of empiricism


Joseph Vidal Rosset, Un commentaire de "on what there is"

Joseph Vidal Rosset, Un commentaire de "on what there is"

 

Philippe de Rouilhan, L'ontologie du pluriel

Philippe de Rouilhan, L'ontologie du pluriel

 

Publié dans Textes

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

voyance par mail gratuite 19/01/2017 15:52

Un tout grand merci pour votre site. C’est un plaisir pour toutes & tous.
Bonne continuation

voyance gratuite en ligne 16/12/2016 12:51

je me trouve bien et je me sens à l’aise et même intéressée pour visiter toutes les pages.

voyance gratuite 05/08/2016 13:45

Un blog sympa que je découvre seulement !

voyance mail gratuite 02/05/2016 10:12

Félicitations pour cet excellent travail et de nous donner l’opportunité de ’glander’ intelligemment !

voyance gratuite mail 07/11/2015 10:11

C'est avec plaisir que je regarde votre site ; il est formidable .j'ai bientôt quatre vingt printemps et je passe du temps vraiment très agréable à lire vos jolis partages .Continuez ainsi et encore merci.