On délire le monde... / Gilles Deleuze, Cours

Publié le par Martin Seller

Qu'est-ce que jentends ? Le monde est ainsi et il ne peut aller mieux : il existera toujours racisme, intolérance, idiotie, massacres, génocides, etc.

Il est vrai que la crispation ambiante tend à poser les problèmes dans ces termes, il est vrai que l'histoire nous montre des peuples qui se déchirent qui se massacrent, qui se sous-estiment ou surestiment. Il est vrai qu'à chercher un con on en trouvera toujours un, il est vrai qu'une bouteille à moitié pleine est toujours également à moitié vide et que sans la maladie on ne saurait profiter de la santé. Mais avons-nous tout dit quand nous avons dit cela . Est-ce que des proverbes ou des maximes sont la seule forme de pensée possible . N'y a-t-il pas là une faiblesse qui se recherche une croyance, par ce qu'elle manque de volonté et que la stabilité (même du pire) lui est plus réconfortante que la dure et brûlante liberté.

« Savons-nous encore danser ? » demanderait peut-être le sage (ou l'ami de la sagesse ?)Il semblerait que peu de personnes qui ont actuellement la main, réussissent à impulser une ritournelle qui nous ferait lever le pied, qui nous forcerait à nous déséquilibrer, qui comme dans une improvisation, nous convaincrait que le prince en nous vaut mieux que le plus zélé serviteur de « la morale ».

Même parmi les enseignants, les oreilles sont bouchées : « la famille n'y arrive pas... l'état non plus, comment veut-tu que moi je fasse quelque chose ? ». A-t-on seulement oublié que nous avons un coeur, que la sincérité est mère de philosophie et que l'enfant (et tout le monde) perçoit clairement le coeur ou son manque même chez le plus habile des manipulateurs ? Ou bien a-t-on aussi perdu le bon sens qui semblait pourtant si bien partagé ? « On délire, le monde » dirait l'autre - oui on délire le monde tous ensemble - on le 'dé-lire' même peut-être. On ne le lit plus du tout, on le rend sacré. Sacré monde, n'y touche pas mon Dieu ! Lé délire poétique, le délire véritablement créatif, il nous semble mal approprié, « un peu dépassé », tout délire est accepté aujourd'hui dès lors qu'il est récréatif, la définition de ce dernier mot étant laissée aux « créatifs » ou au « public » rendu statistique ce qui est la même chose ? N'y a-t-il rien en cela que, nous ne sachions dépasser ?

N'ai-je plus droit qu'à ma première personne pour m'en sortir- me débarrasser de ce « nous » ? Dois-je penser : moi - famille - quartier - ville - pays - nation... - Civilisation ou moi - Musulman/Chrétiens/Juif/Africain/Américain/Toutsi/... - Ma morale - mon bon droit... ?Ne puis-je pas aussi penser : moi-toi-nous-Monde-peuple-région-coutumes...

Mais alors, n'est-ce pas le « ont » la personne du Monde, le particulier minimum. Moi je...je suis une singularité, une différence - je suis comme toi déchiré - entre toi et moi - entre le « nous » et le « on ». Le Nous ne doit pas précéder le on - jamais "Nous les ... on.." !Je parle moi du « on peut penser...», « qu'on se le dise... ». Je veux pas faire toute une théorie autour du « on », je veux juste dire qu'« on » est amené à vivre ensemble, et que personne ne sait en toute sincérité, pourquoi il est né là est pas ailleurs. Personne ne doit être le meilleur, car ceci implique toujours un idéal et des prétendants comme dirait l'autre. Non on est singulier et on veut nous ranger sous un concept, une espèce, un genre. Moi je veux bien, juste pour s'entendre - mais pas pour se convaincre de quelque chose qui « nous concernerait tous » : Tu dois être d'accord avec moi, une bouteille est toujours à moitié pleine quand elle est à moitié vide... Non une singularité c'est le contenu de la bouteille, son goût... c'est aussi la taille de la bouteille dans ce cas là. « Une bouteille d'eau » n'est jamais « cette bouteille et cette eau », il n'y a de prototype de la bouteille d'eau, que pour les extrémistes, ceux qui disent « Nous les buveurs de bouteille d'eau ». Des particuliers c'est des singuliers coincés sous un « nous ». Le "on » a besoin de marges - de « pourquoi pas un de plus ? On n’en est pas à la virgule près « ...

Les moutons sont ceux que leur liberté satisfait si elle leur confie un territoire, même temporaire. Je crois que le monde sera toujours à moitié plein ou vide, certes, mais surtout que c'est son contenu qui importe, et qu' un rien de sincérité et donc de véritable risque, suffit quotidiennement à le rendre plus riche et viable. Je n'attend pas de l'autre qu'il me comprenne, par ce qu'il pourrait me connaître, j'attends de l'autre qu'il utilise en moi ce qu'il ne pourra jamais comprendre, mais seulement accepter. Car c'est en l'autre (tout le monde devrait le savoir, mais le bon sens n'est décidément pas un bon entraîneur) que je peux trouver ce que je veux devenir, c'est à dire ce que je ne suis pas encore, ce que je hais peut-être, ce dont je suis capable. Nul ne sait ce dont il est capable. Mais tout le monde sait qu'il a des capacités comme on dit. Ces capacités frustrées s'appellent « l'individu », ces capacités libérées n'ont pas de nom, car ce sont des "devenirs-autre", qui passent par des individus en dialogue avec eux-mêmes ou avec d'autres, en émulation avec un individu ou un groupe, en confrontation avec un problème ou un agencement d'événements que seul le courage peut vaincre.

Il n'y a pas de plan qui serait bon pour tous. Faisons des plans qui sont déjà bons pour soi et donc pour l'autre qui a besoin de toi. Besoin pour délirer le monde en douceur, pour lire en toi les pages de son destin, pour faire du moins pire une banalité, et du vivant un devoir. Non pas une lutte pour la survie, mais un déploiement de la vie, ce qui dans la vie veut prendre une place à travers un style, et qui a besoin en ça d'être diversifié, multiple, à chaque fois singulier.

Le monde va déjà mieux...


Un lien en lien avec les questions abordées ci-dessus

Publié dans Textes

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

voyance gratuite 07/03/2017 15:05

Je viens de découvrir votre blog aujourd’hui et je pense que je vais passer plusieurs jours dessus.

voyance par mail rapide 29/07/2016 13:37

Merci de partager cette information utile! Espérons que vous allez continuer avec le genre de choses que vous faites.