Blagues philosophiques.... / Friedrich Nietzsche, Par-delà le bien et le mal, extraits

Publié le par Martin Seller

Blague 1



Supposons 2 vaches :

SOCIALISME : Vous avez deux vaches. Vos voisins vous aident à vous en occuper et vous vous partagez le lait.

COMMUNISME : Vous avez deux vaches. Le gouvernement vous prend les deuxet vous fournit en lait.

FASCISME : Vous avez deux vaches. Le gouvernement vous prend les deux et vous vend le lait.

NAZISME : Vous avez deux vaches. Le gouvernement vous prend la vache blonde et abat la brune.

DICTATURE : Vous avez deux vaches. Les miliciens les confisquent et vous fusillent.

FEODALISME : Vous avez deux vaches. Le seigneur s'arroge la moitié du lait.

DEMOCRATIE : Vous avez deux vaches. Un vote décide à qui appartient le lait.

DEMOCRATIE REPRESENTATIVE : Vous avez deux vaches. Une élection désigne celui qui décidera à qui appartient le lait.

DEMOCRATIE DE SINGAPOUR : Vous avez deux vaches. Vous écopez d'une amende pour détention de bétail en appartement.

ANARCHIE : Vous avez deux vaches. Vous les laissez se traire en autogestion.

CAPITALISME : Vous avez deux vaches. Vous en vendez une, et vous achetez un taureau pour faire des petits.

CAPITALISME DE HONG KONG : Vous avez deux vaches. Vous en vendez trois à votre société coté en bourse en utilisant des lettres de créance ouvertes par votre beau-frère auprès de votre banque. Puis vous faites un "échange de dettes contre participation", assorti d'une offre publique, et vous récupérez quatre vaches dans l'opération tout en bénéficiant d'un abattement fiscal pour entretien de cinq vaches. Les droits sur le lait de six vaches sont alors transférés par un intermédiaire panaméen sur le compte d'une société des îles Caïman, détenue clandestinement par un actionnaire qui revend à votre société cotée les droits sur le lait de sept vaches. Au rapport de la dite société figurent huit ruminants, avec option d'achat sur une bête supplémentaire. Entre temps vous abattez les deux vaches parce que leur horoscope est défavorable.

CAPITALISME SAUVAGE : Vous avez deux vaches. Vous équarrissez l'une, vous forcez l'autre à produire autant que quatre, et vous licenciez finalement l'ouvrier qui s'en occupait en l'accusant d'avoir laissé la vache mourir d'épuisement.

BUREAUCRATIE : Vous avez deux vaches. Le gouvernement publie des règles d'hygiène qui vous invitent à en abattre une. Après quoi il vous fait déclarer la quantité de lait que vous avez pu traire de l'autre, il vous achète le lait et il le jette. Enfin il vous fait remplir des formulaires pour déclarer la vache manquante.

ÉCOLOGIE : Vous avez deux vaches. Vous gardez le lait et le gouvernement vous achète la bouse.

FEMINISME : Vous avez deux vaches. Le gouvernement vous inflige une amende pour discrimination. Vous échangez une de vos vaches pour un taureau que vous trayez aussi.

SURREALISME : Vous avez deux girafes. Le gouvernement exige que vous leur donniez des leçons d'harmonica.

CAPITALISME EUROPEEN: On vous subventionne la première année pour acheter une 3eme vache. On fixe des quotas la deuxième année et vous payez une amende pour surproduction. On vous donne une prime la 3eme année pour abattre la 3eme vache.

MONARCHIE CONSTITUTIONNELLE BRITANNIQUE: Vous tuez une des vaches pour la donner à manger à l'autre. La vache vivante devient folle. L'Europe vous subventionne pour l'abattre. Vous la donnez à manger à vos deux moutons.

CAPITALISME A LA FRANCAISE: Pour financer la retraite de vos deux vaches, le gouvernement décide de lever un nouvel impôt : la CSSANAB (cotisation sociale de solidarité avec nos amis les bêtes). Deux ans après, comme la France a récupéré une partie du cheptel britannique, le système est déficitaire. Pour financer le déficit on lève un nouvel impôt sur la production du lait : le RAB (Remboursement de l'Ardoise Bovine). Les vaches se mettent en grève. Il n'y a plus de lait. Les français sont dans la rue : "DU LAIT ON VEUT DU LAIT" La France construit un laitoduc sous la manche pour s'approvisionner auprès des Anglais. L'Europe déclare le lait anglais impropre à la consommation. Le laitoduc ne servira jamais. On lève un nouvel impôt pour l'entretien du laitoduc.


Blague 2



LA SCENE : Un poulet au bord d'une route. Il la traverse.

QUESTION : Pourquoi le poulet a-t-il traversé la route ?

REPONSES :

RENE DESCARTES : Pour aller de l'autre côté.

PLATON : Pour son bien. De l'autre côté est le Vrai.
 
ARISTOTE : C'est dans la nature du poulet de traverser les routes.

KARL MARX : C'était historiquement inévitable.
 
HIPPOCRATE : A cause d'un excès de sécrétions de son pancréas.
 
MARTIN LUTHER KING, JR.: J'ai la vision d'un monde où tous les poulets seraient libres de traverser la route sans avoir à justifier leur acte.

MOISE : Et Dieu descendit du paradis et Il dit au poulet: "Tu dois traverser la route". Et le poulet traversa la route et Dieu vit que cela était bon.

SIGMUND FREUD : Le fait que vous vous préoccupiez du fait que le poulet a traversé la route révèle votre fort sentiment d'insécurité sexuelle latente.

BILL GATES : Nous venons justement de mettre au point le nouveau #Poulet Office 2000#, qui ne se contentera pas seulement de traverser les routes, mais couvera aussi des oeufs, classera vos dossiers importants, etc.

GALILEO GALILEI : Et pourtant, il traverse...

JOSPIN PREMIER MINISTRE : Mais vous m'énervez à la fin ! vous voyez quand même bien que c'est beaucoup plus grave que d'avoir été trotskiste dans sa jeunesse !

FABIUS : Nous allons taxer cette nouvelle activité des poulets, le ministère que je dirige hésite encore entre le taux normal ou le taux majoré de TVA.

CANTONA : Le poulet, il est libre le poulet. Les routes, quand il veut il les traverse.
 
JACQUES CHIRAC : Parce que je n'ai pas encore dissous la route.
 
Arlette LAGUILLER : Travailleuses, travailleurs, vous savez ce qu'il faut en penser !

L'ABBE PIERRE : les poulets ont du mal à se loger, alors ils traversent les routes à la recherche d'un toit, d'un travail...

Robert HUE : le Premier Mai les poulets traversent les routes pour vendre du muguet ce qui renfloue les caisses du parti.
 
Alain MADELIN : Le libéralisme saura mettre de l'ordre dans cette anarchie

Alain JUPPE : Pour un franc je me débarrasse de la route qui ne vaut pas plus et le poulet n'aura plus de route à traverser.

Martine AUBRY : en 35 heures le poulet traversera presque autant de routes qu'en 39

Dominique VOYNET : Grâce au ministère que je dirige la chasse au poulet était interdite...

Jules CESAR : je refuse d'être comparé à un poulet ! c'est le Rubicon moi, que j'ai traversé !

L'EGLISE DE SCIENTOLOGIE : La raison est en vous, mais vous ne le savezpas encore. Moyennant la modique somme de 10000 F par séance, plus la location d'un détecteur de mensonges, une analyse psychologique nous permettra de la découvrir.

IBM : Nous proposons de construire une infrastructure technique permettant aux poulets de traverser les routes. Un cluster de 5 serveurs massivement parallèles à tolérance de panne, reliés par un réseau FDDI, avec 10 To de disques RAID devrait suffire. Côté logiciel, il faudra approvisionner une centaine de licences DB2, Netview et Visual Age, carces produits sont en totale adéquation aux besoins de traversée des routes, moyennant une prestation d'adaptation mineure de 25 années hommes (tarif : 8000 F HT /jour).

BILL CLINTON : JE JURE sur la constitution qu'il ne s'est rien passé entre ce poulet et moi.

G.W. BUSH : La route des USA est de ne pas signer ce protocole surl'effet de serres de poulets !


Un lien sans lien évident avec les questions abordées ci-dessus (bien que...)

Friedrich Nietzsche, Par-delà le bien et le mal, extraits

Publié dans Divers

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Zazy 17/02/2011 08:37


Ah ah très bon... J'aime bien particulièrement la vision de Nieztsche


Drôlatique 14/02/2011 19:07


J'ai ri!

Jean-Claude Van Damme : Le poulet, physiquement, il est seul dans son enveloppe. Alors il reste là, et puis il commence à marcher. Il bouge son enveloppe vers sa mission de tous les jours.

Sarkozy : Si le poulet n’a pas ses papiers, il sera reconduit de l’autre côté.

Ségolène Royal : En démocratie participative, aller voir de l’autre côté est indispensable.


Artno 15/11/2006 23:45

Sarkozy : le poulet a tous les droits... mais gare aux non-poulets qui voudraient traverser !

NatséNatsé 13/10/2006 23:45

Il manque la réponse d'Andersen Consultant que j'ai oubliée d'ailleurs.. Je te la passe quand je la retrouve.

Laurawpn 20/04/2006 21:07


http://feqrqbrffrgwf.host.com
desk3
[url=http://feqsqbrffrgwf.host.com]desk4[/url]
[link=http://feqaqbrffrgwf.host.com]desk6[/link]